Forêts

Forêt1Il y a cinq ou six ans, lorsque je dessinais ou peignais à l’aquarelle une forêt sous un soleil du matin , je m’efforçais de représenter la beauté du paysage. Mentalement, je prolongeais le ressenti du premier regard de la scène. J’étais conscient de la séduction que la nature opérait sur moi.

Le temps passant, j’ai développé une autre perspective. Le matin, je peins à l’aquarelle la forêt devant le chalet lorsque le soleil illumine en contre-jour les sapins baumiers près du lac. La forêt m’apparaît comme une abstraction, une énumération  infinie de genres et d’arrangements. En dessinant, je me concentre sur certains individus avec lesquels je privilégie l’interaction.

Publicités

Manière d’être

Bijection-ne-pas-être

André Clouâtre, Bijection|Ne_pas_être, Acryliquie sur papier cartonné, 2017

Je tente d’oublier mes ambitions mais il m’est impossible de ne pas ressentir ce qui m’habitait il y a quelques minutes à peine. Je veux être sobre dans l’usage de la peinture. Je ne veux pas faire de mon tableau un autre micro-site de déversement de peinture dans la constellation des tableaux peints.

Déversement

André Clouâtre, Déversement|Ne_pas_être, Acrylique sur papier cartonné, 18 » x18 », 2017


Ce qu’il m’a dit sur la peinture abstraite

André Clouâtre, Moi circulaire, Multi-types sur papier, 30x30, 2016

André Clouâtre, Moi circulaire, 30×30, 2016

Il m’a dit:

«Il y a moi qui fais et toi qui regardes. Ce que je te montre, ce sont des constructions abstraites, fondées sur une mathématique computationnelle, dans lesquelles j’occupe expressionistement chaque parcelle. Tu ne trouveras pas dans mes peintures des déclarations d’amour ou l’expression d’autres sentiments; tu ne pourras pas non plus déduire mes opinions politiques, ni connaître mes jugements sur les humains, ni entrevoir mes nausées existentielles ou mes délires irrévérencieux. Aucune confrontation importante entre nous ne peut survenir.Tu n’as qu’à dire oui ou non: j’aime ou je n’aime pas ce que je vois; tu peux aussi en bon tacticien penser: je ne veux pas que tu saches ou qu’on sache que j’aime, que je n’aime pas ou que je suis indifférent.»


Le particulier dans le hasard

4-problemes

André Clouâtre, 4 problèmes, Acrylique sur toile, 8 » x 32 », 2016

Il faut des mots: mes dessins sont des représentations ordonnées du hasard. Dans cette énumération visuelle je surligne des agencements particuliers que j’appelle combinaisons gagnantes.

Mon intention est de créer des  points d’ancrage et de dynamiser la visualisation du tableau en créant une énigme d’interprétation de ces formes distinguées parmi les possibilités innombrables du hasard.

Cette stratégie est déployée dans des formes circulaires, concentriques et rayonnantes que je personnalise par des couleurs et de l’ornementation dans un esprit expressionniste.

Lire la suite »


Poissons

André Clouâtre, Poissons, Encre et aquarelle sur papier Canal, 14'' x10'', 2016

André Clouâtre, Poissons, Encre et aquarelle sur papier Canal, 14 » x10 », 2016

Je compte mettre côte à côte, dans une sorte d’opposition positionnelle, dans la tension de présences indifférentes, d’une part des symboles de l’intellectualisme et de la technicité humains et d’autre part des images du monde naturel. Vous l’aurez compris, j’ai le projet de critiquer l’agir humain dans son rapport avec la nature, qui n’est pas simple lorsque je pense à mon propre rôle dans ce rapport.

J’ai développé ces dernières années bon nombre de formes abstraites, que j’ai appelé la série énumération, de la grille de petits carrés jusqu’aux plus récentes formes courbes enlacées. J’ai maintenant besoin de représentants du monde naturel reconnaissables d’un coup d’oeil, des naturels comme les poissons.

Je ne pars pas à zéro dans cette recherche de naturels symboliques. J’ai eu une période où je peignais des paysages. J’ai aussi fait apparaître dans certains comptes-rendus picturaux de ma mémoire des animaux de la ferme de mon enfance, dont des vaches.  Je me souviens aussi du petit tableau intitulé «Serpents protecteurs» inspiré d’un rêve.

 


Deux points de vue

André Clouâtre, Acrylique sur toile, 32 '' x 32'', 2016

André Clouâtre, Acrylique sur toile, 32  » x 32 », 2016

Voici deux points de vue sur l’exposition «Énumération» qui a lieu du 25 au 31 mai à la Galerie Espace à Montréal.

Le premier point de vue est celui du jeu, de la représentation objective et du format esthétique. C’est le point de vue que j’ai adopté dans la recherche de formes.

Le deuxième point de vue est celui de l’accident, du message, de l’idée à l’intérieur du format, de la personnalisation, de l’évocation. C’est ce que je mets en valeur lorsque je dessine et peins un tableau.


Exposition «Énumération», 25-31 mai, 2016

J’ai fait deux courtes vidéo d’explications de ce qui sera vu à cette exposition.